Chaleur et médicaments : soyez vigilants !

Traitement antidiabétique, vaccins... Parfois, la chaleur peut altérer l’efficacité de certains médicaments. De nombreux points de vigilance sont à connaître pour éviter ces risques.

  • Les conditions de conservation des médicaments sont déterminées en fonction de tests de stabilité faits au préalable. Les insulines, pour les personnes atteintes de diabète, et les vaccins, doivent notamment être stockés au frais. 
  • Ne placez pas vos médicaments dans la porte du réfrigirateur, car ils subissent les changements de température, ni dans le bac à légume, trop chaud. Vous devez aussi éviter de les sortir du réfrigérateur, puis les rentrer. Car le cycle « froid-chaud » n’est pas recommandé pour ces produits fragiles. 

« Concrètement, le médicament doit rester le moins longtemps à température ambiante et son délai de transport d’un réfrigérateur à un autre doit être le plus court possible, en le maintenant dans un contenant le protégeant de la chaleur. »
expliquent Sybille Nouguier et Frédérique Corriols, pharmaciennes à la pharmacie de Saint-Anne.

« Dans le cas des insulines, nous nous assurons toujours que le patient rentre directement chez lui et qu’il les place au centre de son réfrigérateur. »

Qu’est ce que la température ambiante ?

  • Pour les médicaments à température ambiante, les épreuves de stabilité ne démontrent pas de dégradation, si le médicament est stocké dans des conditions optimales. C’est à dire : armoire à pharmacie, pièce ventilée, non humide...

« Il faut préciser que la mention « A conserver à température ambiante » signifie que le fabriquant garantie la stabilité du médicament que s’il est stocké à des températures comprises entre 15 et 25°C. » précisent les pharmaciennes.

  • Cependant, certaines formes pharmaceutiques peuvent être très sensibles à la chaleur comme les suppositoires, les ovules et les crèmes... 
  • Vérifiez l’aspect du produit à l’ouverture. 
  • S’il y a une suspicion d’altération, ne l’utilisez pas et demandez conseil à votre pharmacien. 
  • De manière générale, mieux vaut éviter d’exposer vos médicaments au soleil. 

« Lorsqu’il n’y a pas précaution particulières de conservation, les médicaments peuvent résister à des expositions fortes de chaleur. Des essais de stabilité montrent l’absence de dégradation après exposition pendant 6 mois à des températures de 40°C » précisent Sybille Nouguier et Frédérique Corriols.

Climat tropical, transport... Comment faire ?

  • Les coffres et habitacles de voiture exposés au soleil peuvent dépasser les 40 °C ! Les médicaments à conserver au froid peuvent être transportés dans un emballage isotherme réfrigéré.

« Concernant les vaccins, dans notre pratique quotidienne, les médecins étant très proches de la pharmacie, nous conseillons au patient de venir le récupérer juste avant son RDV médical. Sinon, nous pouvons lui remettre les vaccins dans une pochette isotherme qu’il nous ramène après. La conservation des vaccins est mieux assurée dans les officines grâce à nos réfrigérateurs professionnels » nous expliquent les pharmaciennes.

  • Sous les tropiques, certaines molécules vont davantage pâtir de la chaleur ou de l’humidité. 

« Les fabricants doivent parfois adapter leurs produits qui vont différer de ceux de la métropole : on peut citer par exemple le Plavix qui présente un « conditionnement tropicalisé » plus épais. »

VOTRE PHARMACIEN AU SERVICE DE LA CHAINE DU FROID

Délivrance, stockage, transport... Votre pharmacien est le spécialiste de la logistique du médicament. « Quelque soit le médicament, nous sommes très vigilants car un médicament mal conservé peut perdre en efficacité voire devenir toxique. Nous redoublons de vigilance pour les produits à conserver au froid » rappellent Sybille Nouguier et Frédérique Corriols. Leur pharmacie à Saint Anne s’inscrit dans un démarche qualité, « qui nous a permis de nous assurer que nous répondions bien aux recommandations et exigences particulières garantissant le respect de la chaine du froid : des réfrigérateurs aux normes pharmaceutiques, la formation de l’équipe, les températures du réfrigérateur enregistrées toutes les 5 minutes, les conseils à prodiguer aux patients, savoir réagir rapidement et efficacement en cas de rupture de la chaine du froid comme par exemple une panne de réfrigérateur, le patient qui oublie de mettre ses insulines ou son vaccin au réfrigérateur ». 

FOCUS SUR ... LA POCHETTE DE FROID

Elle permet de conserver au frais les produits pharmaceutique de petites tailles, en dessous de 8°C, pendant 30 min à 4 heures, mais « par précaution, dans nos régions chaudes, nous indiquons un délai de protection de 15 minutes au maximum » indique Sybille Nouguier et Frédérique Corriols. Chez vous, retirez les produits de la pochette avant de les placer au réfrigérateur. Cependant, « si la distance entre la pharmacie et le domicile est longue ou si le volume de médicaments est important, et cela concerne beaucoup de nos patients, il vaut mieux s’équiper d’un vrai sac isotherme adapté au transport de médicament » conseillent les pharmaciennes. Que pensez des pains de glaces pour augmenter la durée de conservation ? « Il ne le faut pas. En effet, le médicament pourrait geler, ce qui peut entrainer une altération de l’efficacité du produit ». 

 

Chaleur et médicaments : soyez vigilants !

Traitement antidiabétique, vaccins... Parfois, la chaleur peut altérer l’efficacité de certains médicaments. De nombreux points de vigilance ...

Votre trousse à pharmacie de l’été !

Une trousse bien constituée est la garantie de vacances sereines qui ne seront pas gâchées par les petits maux et/ou bobos du ...